mercredi 8 août 2012

Mentos Coca


L’effet geyser


L’effet geyser du mélange mentos-boisson gazeuse est lié au dégazage brutal du gaz carbonique dissous dans la boisson gazeuse lors de l'immersion de la friandise. Il a commencé par être popularisé aux États-Unis sous le nom de Mentos eruption, Diet coke eruption, Mentos-Diet Coke Geyser et variantes similaires.

Cette réaction s'est fait connaître du grand public en 2006.
Phénomène physico-chimique intrigant, elle est rapidement devenue un phénomène de pop culture.





Mécanisme
Une première hypothèse est que la tension superficielle de la boisson rafraîchissante, un frein à l'expansion des bulles de gaz carbonique par dégazage du CO2 dissous, est abaissée lors de l'immersion de la friandise de sorte que le dégazage est fortement accéléré. Il a été suggéré que la gomme arabique est à l'origine de l'effet. Toutefois, il n'y a pas de réaction lors de l'immersion de gomme pure dans une boisson gazeuse.

Une thèse plus solide est l'influence de l'irrégularité et de la porosité des fragments de friandise lors de la dissolution de celle-ci : chaque fragment, par sa présence, modifie localement la structure du solvant et en abaisse localement la tension de surface. Il sert ainsi de site de nucléation pour la formation d'une bulle. Il s'agirait là donc d'un processus physique et non d'une réaction chimique. Un phénomène similaire, moins violent toutefois, se produit lors de la cuisson de l'eau : celle-ci bout préférentiellement à proximité de certains aliments ou sur les parois. On remarque également qu'aucune bulle se produit lorsque le récipient du soda et parfaitement lisse et stérile, ce qui confirmerait cette thèse comme la plus plausible.

Une autre hypothèse sérieuse est que le sucre de la friandise est à l'origine d'un phénomène de relargage, c'est-à-dire que la solubilité du gaz carbonique diminue à haute concentration de glucose. Toutefois, les sucres usuels (fructose, glucose, saccharose) ne provoquent qu'un effet limité. Par ailleurs, certaines des boissons utilisées sont déjà fortement sucrées.

Enfin, certaines expériences tendent à montrer que la forme de la bouteille a un impact sur la puissance des jets.


Réactions
La porte-parole de la Coca-Cola Company Susan McDermott a indiqué qu'il s'agissait d'un amusement et que l'entreprise préfèrerait voir le public consommer la boisson plutôt que de faire des expériences avec. Elle indique par ailleurs que « la folie du mentos […] ne colle pas avec l'image de marque de Coca-Cola ». The Coca-Cola Company a cependant sponsorisé eepybird pour la création d'une vidéo exclusive pour le site Coca-Cola.com. Un concours "Poetry in Motion" fut alors organisé en Novembre 2006 autour de cette création sur le site de la marque.

La division américaine de Mentos se félicite également de cet effet de publicité qu'elle estime à 50 % de ses dépenses annuelles.

Le phénomène a aussitôt pris une grande importance dans la culture populaire et internet, avec de nombreuses photographies et vidéos publiées en ligne. La plus complexe des vidéos montre une imitation de la fontaine de l'hôtel Bellagio de Las Vegas avec 101 bouteilles de Coca-Cola Light de 2 L et 523 Mentos. Des fusées artisanales propulsées au mélange mentos-soda sont également attestées. Beaucoup de fausses rumeurs ont circulé: une chaîne d'e-mails expliquait la réaction par la formation d'une substance nommée Ta9V4 (dont on ne trouve mention nulle part ailleurs), qui se formerait à partir de l'Acesulfame K INS930 présent dans le Coca light (substance également inconnue en dehors de ce canular).